Composition des Tampons – Pourquoi ce manque de transparence ?

 France 5 a diffusé un documentaire qui mérite d’être partagé à votre Maman, votre femme, vos sœurs, vos filles, vos cousines, vos amies… à toutes les femmes non ménopausées de votre entourage sur les risques engendrés par l’utilisation de tampons intitulé : «  Tampon, notre ennemi intime« .
Suite à ce reportage édifiant, je m’interroge.
Pourquoi l’Europe autorise-t-elle la commercialisation et la publicité de produits nocifs dont la composition n’est pas transparente ? 
 
Lorsqu’on achète un produit quelconque nous avons le droit de connaître et de comprendre sa composition. 
 
Or, cette information ne se trouve pas sur les paquets de tampons et de serviettes hygiéniques conventionnels. 
 

Dans le reportage, les différents tests en laboratoires relèvent la présence de substances chimiques toxiques présentes dans les tampons en fibres synthétiques :

  • des dioxines (cancérigènes) suite à l’utilisation de dioxyde de chlore pour blanchir la cellulose
  • du formaldéhyde
  • du glyphosate (bonjour Monsanto )
  • des phtalates ( DEHP cancérigènes)
Cette combinaison de substances chimiques toxiques a notamment une influence sur:
  • le système hormonal
  • le système immunitaire
  • le système reproducteur

Elle peut également être un facteur d’endométriose.

En outre, le tampon peut entraîner la prolifération du staphylocoque doré chez les femmes qui le portent et causer ainsi le SCT (syndrome du choc toxique menstruel ) qui entraîne une infection généralisée du corps lorsque la toxine est libérée dans le sang.
Il s’avère que plus un tampon synthétique est absorbant et plus le risque de SCT est grand …
Est-ce que cette information est suffisamment communiquée au grand public ?
Est-ce que nous retrouvons cela sur les emballages ? 
Non.
Le message d’alerte concernant le SCT ne se trouve pas sur l’emballage mais dans la notice accompagnant le paquet de tampons…. donc après l’achat du produit. 
 
Qui lit cette notice ? 
Pourquoi les 20 à 30 composants chimiques se trouvant dans les tampons synthétiques ne sont mentionnés nulle part ni sur le paquet ni dans la notice ?
 
 Nul ne peut ignorer que c’est l’accumulation des toxines qui est nocive pour notre santé. 
 
J’ose espérer que ce reportage aura un impact suffisamment important pour que l’Europe impose aux industriels de communiquer explicitement en toute transparence la composition des produits d’hygiène intime commercialisés, ainsi tout en connaissant les risques, nous pourrons adopter un mode de consommation consciente et éclairé.
 
 N’hésitez pas à relayer cette information autour de vous.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'inscription à la Newsletter est validée

Il semble qu'il y ait eu une erreur, je vous recommande de réessayer l'inscription

Ces informations seront uniquement utilisées pour recevoir la notification de la publication d'un nouvel article sur le site Emé Beauté