Category: ❀Soins du corps

Je viens d’acheter une culotte menstruelle Fempo

En matière de règles, je préfère ce qui est naturel, sain et écologique.

Après avoir découvert les serviettes lavables et la cup, j’ai été surprise d’entendre parler du flux menstruel et récemment, il y a quelques mois à peine, de la culotte menstruelle.

Alors on peut l’appeler de différentes manières : culotte de règles, culotte périodique absorbante, …en tous les cas, elle est destinée à remplir la même fonction : absorber les flux sanguins et éviter les fuites.

Photo tirée du compte Instagram Fempo_co

Beaucoup de youtubeuses vantaient les culottes de la marque américaine Thinx que j’avais hésité à acheter, j’ai laissé passer plusieurs mois afin d’avoir des retours de plusieurs cycles et certaines qui les vantaient au départ ont commencé à se plaindre d' »odeurs » d’une part et du fait que la composition ne serait pas totalement nickel ( avec des nanoparticules de métal).

Puis, j’ai entendu parler de la marque française Fempo qui propose des culottes menstruelles composées de 3 tissus différents :

  • une doublure aspirante 100% coton (pour éviter les sensations d’humidité)
  • un tissu en bambou hyper-absorbant ( pour absorber les flux)
  • un tissu imperméable (pour empêcher les fuites)

La vidéo d’Alys Boucher m’a convaincue, alors même si c’était un partenariat pour elle, je sais qu’elle est authentique et sincère dans ses partages, directement Youtube m’a proposé un contenu similaire, celui de Queen Camille ( Youtubeuse que j’ai d’ailleurs découvert grâce à ça) de Madmoizelle qui partage son expérience au jour le jour, sans aucun tabou, avec une parole libre, comme j’aime, du test de trois culottes Fempo qu’elle a reçu.

Suite à ces deux vidéos,  j’ai décidé de franchir le cap et d’acheter mes toutes premières culottes menstruelles !

Actuellement, Fempo propose deux modèles : une culotte et un shorty.

J’ai immédiatement opté pour le modèle shorty, plus « couvrant », j’ai pris deux tailles 36 et 38 vu que j’oscille entre les deux.

Alors oui, le prix reste « élevé » : 32€ l’unité soit 64€ pour seulement deux culottes de règles. Ajoutez à cela la livraison hors France, en zone EU de 8,97€; petit bonus : sur leur compte Instagram, Fempo propose un code promo (INSTA10) qui permet d’obtenir une remise de 10%, j’ai donc obtenu une réduction de 6,40€ et le total de la commande s’élève à 66,57€.

Le mail de confirmation de ma commande indique que mon colis sera livré dans 7 jours. Je pourrai donc directement les utiliser pour mon prochain cycle.

Côté utilisation ?

Fempo indique qu’on peut les garder en moyenne 12h ( en fonction du flux et du jour du cycle) et qu’il suffit de les rincer à l’eau froide puis de les passer en machine à 30°C ou de les laver à la main. Elles sont réutilisables comme des culottes classiques, le site indique que la durée de vie serait en moyenne de 5 à 7 ans. Si c’est le cas, l’investissement en vaudra vraiment la chandelle !

J’ai vraiment hâte de pouvoir les tester et bien entendu, je vous ferai un retour sur ce blog.

Plus d’infos, rendez-vous sur le site : https://fempo.co

Rendez-vous sur Hellocoton !

Yoga – Séance cardio pour transpirer

Je me réveille ce matin avec la « crève », vous savez, cet état grippal : le nez encombré, la gorge irritée, le corps nauséeux.

Ni une ni deux, plutôt que de rester toute la journée sous la couette, je décide d’accélérer le processus d’élimination des toxines du corps par le biais de soins naturels.

D’ailleurs, le livre « Secrets des plantes : pour se soigner naturellement«  m’aide à trouver les bons remèdes naturels adaptés aux symptômes dont l’huile essentielle de Ravintsara qui est un incontournable à toujours avoir dans sa pharmacie car elle permet d’augmenter les défenses naturelles.

(! pas pour les femmes enceintes, allaitantes ni les enfants de moins 7 ans)

A côté de cela, rien de tel que la transpiration. Un footing  ou une séance cardio peuvent être bienfaisants, cette fois-ci, j’ai opté pour une séance de Yoga.

Même en tant que Prof de Yoga, j’aime particulièrement découvrir d’autres enseignements, d’autres manières de partager les différents asanas et parfois je découvre même de nouvelles postures, variations ou enchaînements de postures de Yoga.

Je suis ainsi tombée sur une séance de Yoga de 30 minutes intitulée «  Yoga cardio » proposée par Hélène Duval sur la chaîne Youtube Elle avec un intitulé prometteur : « Qui a dit que le yoga ne faisait pas transpirer ? »

Qu’ est ce que j’en pense ?

Les +

  • les postures sont variées
  • la dynamique Vinyasa est bien présente, les enchaînements entre les différents asanas sont cohérents
  • l’accent est mis sur la respiration au début et à la fin de la séance
  • l’effet « detox » est présent, j’ai effectivement transpiré ( un peu) et la circulation sanguine est bien accentuée par les différents asanas

Les –

  • je déconseille cette session pour mes élèves débutants car ils pourraient ne pas s’aligner correctement dans les postures
  • je n’ai pas du tout la même vision qu’Hélène sur Sirsasana ( la posture sur la tête), pour moi ce n’est pas une posture de débutant d’une part et d’autre part, je recommande toujours de la faire en présence d’un Prof de Yoga, avec un mauvais placement de la tête ou un mauvais alignement l’élève peut chuter, se blesser voire avoir un coup du lapin

 

Dans l’ensemble, je valide la session, j’ai beaucoup aimé la vision poétique d’Hélène  » sortir la tête de l’eau »,   » s’envoler », mais je considère que ce n’est pas une séance à découvrir en tant que Yogini débutant.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Composition des Tampons – Pourquoi ce manque de transparence ?

 France 5 a diffusé un documentaire qui mérite d’être partagé à votre Maman, votre femme, vos sœurs, vos filles, vos cousines, vos amies… à toutes les femmes non ménopausées de votre entourage sur les risques engendrés par l’utilisation de tampons intitulé : «  Tampon, notre ennemi intime« .
Suite à ce reportage édifiant, je m’interroge.
Pourquoi l’Europe autorise-t-elle la commercialisation et la publicité de produits nocifs dont la composition n’est pas transparente ? 
 
Lorsqu’on achète un produit quelconque nous avons le droit de connaître et de comprendre sa composition. 
 
Or, cette information ne se trouve pas sur les paquets de tampons et de serviettes hygiéniques conventionnels. 
 

Dans le reportage, les différents tests en laboratoires relèvent la présence de substances chimiques toxiques présentes dans les tampons en fibres synthétiques :

  • des dioxines (cancérigènes) suite à l’utilisation de dioxyde de chlore pour blanchir la cellulose
  • du formaldéhyde
  • du glyphosate (bonjour Monsanto )
  • des phtalates ( DEHP cancérigènes)
Cette combinaison de substances chimiques toxiques a notamment une influence sur:
  • le système hormonal
  • le système immunitaire
  • le système reproducteur

Elle peut également être un facteur d’endométriose.

En outre, le tampon peut entraîner la prolifération du staphylocoque doré chez les femmes qui le portent et causer ainsi le SCT (syndrome du choc toxique menstruel ) qui entraîne une infection généralisée du corps lorsque la toxine est libérée dans le sang.
Il s’avère que plus un tampon synthétique est absorbant et plus le risque de SCT est grand …
Est-ce que cette information est suffisamment communiquée au grand public ?
Est-ce que nous retrouvons cela sur les emballages ? 
Non.
Le message d’alerte concernant le SCT ne se trouve pas sur l’emballage mais dans la notice accompagnant le paquet de tampons…. donc après l’achat du produit. 
 
Qui lit cette notice ? 
Pourquoi les 20 à 30 composants chimiques se trouvant dans les tampons synthétiques ne sont mentionnés nulle part ni sur le paquet ni dans la notice ?
 
 Nul ne peut ignorer que c’est l’accumulation des toxines qui est nocive pour notre santé. 
 
J’ose espérer que ce reportage aura un impact suffisamment important pour que l’Europe impose aux industriels de communiquer explicitement en toute transparence la composition des produits d’hygiène intime commercialisés, ainsi tout en connaissant les risques, nous pourrons adopter un mode de consommation consciente et éclairé.
 
 N’hésitez pas à relayer cette information autour de vous.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Ayurveda Soins naturels au Sri Lanka

Aujourd’hui, j’ai envie de partager avec vous un (tout petit petit) bout de mon expérience Ayurveda au Sri Lanka
L’Ayurveda est la médecine traditionnelle dont les origines proviennent d’Inde.
Ayus signifie Vie et Veda signifie Science, l’Ayurveda est ainsi définit comme la Science de la Vie.
J’ai l’ai découverte, il y a quelques années déjà grâce au livre du ( célèbre) Dr Deepak Chopra intitulé Santé parfaite qui a vulgarisé l’ayurveda pour que sa compréhension reste accessible à tous.
Depuis, cette médecine holistique me fascine, cette manière de concevoir l’être humain comme un tout, dans sa globalité me paraît si juste et plus adaptée que la vision occidentale très axée sur le symptomatique.
L’Ayurveda traditionnel est également utilisé au Sri Lanka, du coup, quand j’y suis allé, je ne voulais ni manquer un massage ayurvedique ni râter un marché local.
A ce sujet, j’ai vécu une expérience mémorable.
Au départ, mon guide local m’a emmené dans un endroit purement attrape-touriste, un sorte de faux marché ayurvédique qui propose une boutique archi aseptisée remplie de produits transformés dans des pots en plastiques blancs…
J’ai du insister longuement sur le fait que je connais quand même un peu l’ayurveda et que je suis venue au Sri Lanka pour trouver des produits bruts, pas des produits chimiques vendus au supermarché … il a appelé sa femme qui a recommandé un véritable centre ayurvédique.
Je me suis ainsi retrouvée à Bowatte Ayurveda au cœur même de Kandy.
Ce n’est pas un un marché avec des produits en vrac mais dès que j’y suis entrée, l’atmosphère m’a plu, il n’y avait que des sri lankais, que des locaux.
J’aurai voulu TOUT découvrir.
Mais une part de moi savait qu’un jour j’irai en Inde et que j’aurai une véritable possibilité de découvrir encore plus des produits ayurvédiques.
Si le sujet vous intéresse, j’ai posté une vidéo sur YT intitulée « Soins naturels Ayruveda au Sri Lanka ».

J’y explique les produits que j’ai ramené (en cliquant sur les produits vous trouvez des équivalents de qualité facilement trouvables) :
Neem Herbal Medicated Soap
King Coconut Oil
Herbal Hair Wash Powder
Green Oil
Sandalwood Powder
Sandalwood Handmade Soap
Ceylon Cocoa Powder
Organic Moringa Powder
Turmeric Powder
Le bois de santal a été ma plus grande découverte !
Je ferai probablement un post sur l’expérience du massage Ayurvédique et un autre sur les bienfaits du bois de santal sur la santé !

Si la Sri Lanka vous emerveille autant qu’il m’a emerveillée, n’hésitez pas à découvrir les autres vidéos que j’ai posté sur ce pays : une vidéo Discover Sri Lanka qui vous fera voyager à travers le pays et une vidéo Elephants Sigirya Sir Lanka dans laquelle je partage un moment qui m’a beaucoup émue.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Kit beauté Peau parfaite

 

J’ai eu l’occasion de découvrir le Kit essentiels Peau parfaite ( Complexion Perfection Set) de chez DHC.

Il contient 3 solutions faciles à transporter pour un teint mat sans défaut :

Du Papier matifiant – Oil blotting Paper composée à partir de fibres de chanvre 100% naturelles, sans parfum et sans poudre. Le petit paquet (qui contient 100 feuilles) se transporte aisément, il suffit de glisser la pochette dans son sac à mains ou sa poche.

Mon avis : Personnellement,  à tout moment de la journée si je sens ou vois que ma peau brille, je tamponne une voire 2 feuilles sur la zone T pour absorber l’excès de sébum et retrouver immédiatement un teint matifié

Une Base de maquillage – Velvet Skin Coat (5g) qui permet de flouter les pores dilatés, de fixer le maquillage et de garder un teint mat toute la journée

Mon avis : je ne suis pas fan de la composition, il s’agit essentiellement de silicones en tube, forcément, vu que les pores sont bouchés, l’apparence du teint ne peut être que matifiée

L’huile démaquillante visage et yeux- Deep Cleansing Oil (30 ml) : elle permet d’éliminer facilement et en douceur le maquillage sans laisser de film gras sur la peau

Mon avis : l’ingrédient principal est de l’huile d’olive, le second est du caprylic triglycéride, après une petite recherche sur Ecosia, il s’avère que c’est de l’huile estérifiée provenant de l’huile végétale de coco et qui apporte une texture plus fluide à l’huile d’olive. Personnellement, je ne l’utilise pas sur le visage mais en soin capillaire cette huile est très bonne car nourrissante.

Rendez-vous sur Hellocoton !