Archives de la Catégorie : ✏Carnet de voyage

Mar 28 2017

Carnet de voyage #4: 1 jour à la mer à Ostende

La ville côtière belge d’Ostende est idéale pour un city-trip d’une journée ou d’un petit week end seul, en couple, en famille ou entre amis:  digue, plage, restaurants, commerces, tout est facilement accessible avec possibilité de se déplacer évidemment à pied mais aussi en tram, vélo ou même en cuistax.

Dès que vous sortez de la gare d’Ostende vous arrivez face au port et à la rue principale dite Visserskaai  ( nous sommes en Flandres, on y parle le néerlandais, le « flamand », autre langue nationale en Belgique). Tout au long de laquelle se trouvent des poissonniers et restaurants proposant le célèbre plat typiquement belge les moules-frites ( à prendre avec une bière frapiche ou un verre de vin blanc) dont le prix varie de 18 à 25 euros.

Pour passer une agréable journée à Ostende, je vous recommande de vous y rendre le soir en train, de vous poser à un hôtel (ou un logement air b’n’b) avec vue sur mer et dès le petit matin après un copieux petit déjeuner de vous promener le long de la digue.


Pourquoi la veille ?

Partir la veille permet de se poser et surtout de savourer la mer avec moins de foule qu’en début d’après-midi où des 13h30, l’afflux des ostendais et touristes se fait grandement ressentir.


Comme ballade vous pouvez depuis la gare passer devant la sublime cathédrale, puis l’Aquarium, et ensuite vous pouvez vous diriger en direction du Palais Albert en suivant la promenade Baudouin (où vous pourrez saluer la statue de feu Roi Baudouin).


Personnellement, j’y suis allé mi-mars, il faisait environ 14 degrés et ensoleillé toute la journée soit un temps suffisamment doux et agréable pour se promener mais pas assez chaud pour se baigner dans la mer du Nord glaciale.

Qu’en pensez-vous ?

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Fév 01 2015

Voyager seule : mon expérience

Plaza de España, Sevilla

Plaza de España, Sevilla

La vie est pleine de surprises.

Un jour, on a 15 ans, on se retrouve au milieu d’un parc à Séville et on tombe profondément amoureux du charme inconditionnel de la ville. On se dit alors qu’on y reviendra sous peu : en vacances, ou même mieux, pour y faire une maitrise de droit.

Un autre jour, on se réveille, on a 27 ans, un boulot stable mais on ressent une nostalgie.

Une attirance vers un passé inachevé.

Et là, on réalise que si on ne retourne pas dans cette ville maintenant, on ne le fera peut-être jamais.

Ce « on » vous vous en doutez, c’est moi.

Un jour donc, j’ai ouvert les yeux sur les jours, les mois, les années qui défilent. Ce jour-là, j’étais encore célibataire, plutôt bien installée dans le célibat même. Et je n’avais pas envie de devoir compter sur quelqu’un d’autre pour revivre les émotions vécues dix ans plus tôt.

Du coup, je me suis lancée, j’ai réservé un vol à destination du Sud de l’Espagne juste pour moi.

Et pour vivre l’expérience jusqu’au bout, j’ai décidé de partir en sac à dos à la découverte de l’Andalousie : Malaga, Grenade, Cordoue et Séville sont les villes qui m’ont fait vibrer durant 9 jours.

Ce fut une des plus belles expériences de ma vie.

Je ne voulais plus rentrer.

El puente romano, Córdoba

El puente romano, Córdoba

Etre seule avec soi-même, marcher pendant des heures, parcourir des rues, se perdre, découvrir des monuments, rencontrer des gens, ne parler qu’espagnol, savourer la vie, sourire au soleil, apprécier le temps présent, rester posée plusieurs heures, ne pas se poser de questions, se sentir vivre.

Le voyage fut court et non périlleux certes, mais si ça vous démange de partir, comme ça m’a démangé pendant des années de le faire, alors n’hésitez pas.

Faites-le.

Une fois rentrée, je n’avais qu’une envie, repartir à la découverte d’une autre contrée, m’émerveiller de nouveau devant les merveilles de ce monde : partir en Egypte, en Inde, en Thaïlande, au Kenya, …

Etes-vous déjà parti en solo en voyage ? Ca vous tente ?

Quelle destination vous attire le plus ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Nov 13 2014

(HS) Lettre ouverte: la singularité de l’Egypte

Le Nil commence en modestie et finit en magnificience (Charles Caleb Colton)

De retour d’un voyage en Egypte au mois de novembre 2014, j’ai eu envie de partager avec vous mon ressenti, en tout simplicité.

La singularité de l’Egypte : un pays doté d’une richesse culturelle prodigieuse et d’une pauvreté économique consternante

Egypte Gizeh Pyramides

Depuis la révolution de janvier 2011 le tourisme ne cesse de décroître.

Or, l’Egypte est le berceau de notre civilisation.

Elle ne mérite pas une telle indifférence.

Les époques antiques, grecques, romaines et les suivantes ont laissé des traces non négligeables.

Les pyramides, tombes, temples, musées, mosquées sont pourtant laissés à l’abandon.

Or, des lieux tels Abou Simbel, Philae, Louxor, le quartier copte du Caire ou même encore la Nubie valent le détour.

Lorsqu’on met un pied en Egypte, on fait un bon dans plus de 4.000 ans en arrière, on tombe en extase devant des reliefs, des hiéroglyphes, des momies, des pans entiers de murs en calcaire aux histoires remarquables.

En même temps, on tombe des nues devant la réalité de terrain qui fait le quotidien d’un peuple égyptien en surcroissance : pauvreté et pollution et malgré cela, les égyptiens restent chaleureux et souriants.

Voguer sur le Nil et constater qu’il n’y a que 10% des bateaux qui naviguent, que sur ces 10% il n’y a que 30% de passagers à bord ; visiter une pyramide et réaliser qu’on est les seuls touristes.

C’est affligeant.

Or, l’Egypte n’est pas aussi insécurisante qu’on le laisse malheureusement entendre ici.

J’ai été quelques jours au Caire, puis j’ai eu l’occasion de remonter le Nil depuis Louxor jusqu’à Assouan puis de traverser le désert jusqu’à Abou Simbel et je peux vous assurer qu’à aucun moment je ne me suis sentie en danger.

Le peuple égyptien est soulagé d’avoir Al-Sissi comme président. Il fait son possible pour que les lieux publics soient protégés au mieux tant pour son peuple que pour les touristes.

Tout ça pour vous dire qu’en à peine quelques heures d’avion, il y a de quoi tomber sous le charme d’un pays enchanté au passé éternel.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Sep 24 2012

Carnet de voyage #3: un city-trip à Barcelone (jour 1)

¡ Holà a todos ! Le mardi 21 août dernier, je quittais la Belgique, à bord d’un avion de la compagnie Ryanair en direction de Barcelone, en Espagne (dois-je vraiment le préciser ?) pour y passer 2 jours en amoureux.

C’est la 6ème fois que je me rends en Espagne et certainement pas la dernière, ce pays est si beau, si accueillant, si ensoleillé, … en gros, plein de vie !!

Barcelone est une ville réputée comme étant culturelle, branchée et dynamique. Je voulais absolument m’y rendre, tout comme j’ai hâte un jour de pouvoir visiter Rome ou encore Athènes !

Voyager avec Ryanair, nécessite de se limiter côté bagages (plus d’infos ici sur la trousse de beauté). Je n’avais emporté avec moi que l’essentiel: un bikini, un essui de plage, 2 robes, une paire de lunettes de soleil, des chaussures de marches, des ballerines, un sac en bandoulière (vraiment pratique pour voyager) et un petit gilet (utile car dans l’avion,il fait froid).

Après seulement 2 heures de vol, nous arrivons à l’Aeropuerto International Del Prat situé à 12km au sud de Barcelona. De là, le plus simple est de prendre l’Aerobus (un bus faisant la navette depuis l’aéroport jusqu’aux places les plus importantes de la ville pour 5,65 euros le trajet par personnes).

Nous sommes descendus après 35 minutes de trajet à la Plaza d’Espana (une des places les plus importantes de la ville) là où se trouve l’hôtel que j’ai réservé : le Catalonia Barcelona Plaza.

Je vous recommande cet hôtel, il est doté de 4 étoiles et il les vaut. Il a une situation parfaite, juste sur la Plaza d’Espanya, avec l’arrêt de bus en face, l’arrêt de métro juste devant, la grand rue avec tous les bons restaurants pas loin non plus ! En plus, si vous aimez avoir un minimum de confort, surtout quand vous prévoyez de beaucoup marcher et de rentrer tard le soir, vous n’en serez pas déçu car rien de tel qu’un lit confortable, un bon bain chaud et une chambre climatisée et insonorisée pour se reposer.

Après avoir déposé les bagages à l’hôtel, la découverte de Barcelone peut débuter. On a commencé bien entendu par la Plaza d’Espanya qui est déjà magnifique. Une énorme fontaine est située en plein centre de cette place.

Plaza d’Espanya- vue depuis la chambre d’hôtel

Le long de la Gran Via (route qui mène à la place) il y a des tas de restos tapas et de petits endroits pour siroter un bon cocktail (de fruits ou même alcoolisé tel un mojito ou une caipirinha).

A quelques mètres seulement de la place, se trouve le parc Joan Miró.

Parc Joan Miró

Parc Joan Miró

Ensuite, direction la Plaza de Catalunya qui est LA place centrale de Barcelona. Pour y accéder, rien de plus simple : le métro ! (Je vous conseille d’ailleurs de prendre une carte de 10 trajets valable pour métro, tram et bus).

Cette place est vivante ! Vous y sentez les vibrations de Barcelone, une ville musicale, colorée et riche en culture ! On y trouve des fontaines et des statues.

Non loi de là, se trouve le célèbre El Cortes Ingles pour faire du shopping à gogo (mais je n’étais pas là pour ça) au sommet, il y a un café-restaurant avec la vue sur la ville.

Nous avons ensuite pris la direction du Passeig de Gracia, à quelques pas de la Place et nous avons marché en direction de l‘Espai Gaudi, le musée Gaudi (avec une terrasse sur le toit). Nous avons également vu la Casa Batlló et la Casa Mila. 

Casa Batlló

Casa Mila

 De là, nous avons continué notre route et en passant par de nombreuses petites rues nous sommes arrivés à la cathédrale Sagrada Familia (qui est située à environ 30 minutes à pied de la Plaza de Catalunya). Son architecture est vraiment intrigante. Mon chéri la trouve affreuse, moi je la trouve intéressante !

Sagrada Familia

Parc en face de la Sagrada Familia

Ensuite, nous avons pris le métro et bifurqué jusqu’au Parc Güell.. et là, prévoyez des chaussures de marche parce que hum…la montée est sévère ! L’arrêt de métro le plus proche est le Lesseps qui est quand même situé à environ 20 min à pied du parc et pour y accéder, il n’y a que des montées !

Perso, je suis fan du film L’auberge espagnole, et si vous avez vu ce film, ce parc vous rappellera des scènes mythiques !

Parc Guëll

Parc Guëll

Parc Guëll

Pour terminer cette première journée, nous avons été jusqu’au Camp Nou, et oui, quand on a un homme fan de sport, impossible de ne pas aller voir le stade de foot du FC Barcelone. Par contre, il est situé en dehors de la ville, il faut prendre le métro jusqu’à l’arrêt Collblanc. Et attention les filles, j’dis ça, j’dis rien mais non loin de là, il y a un Mango Outlet !!

Le soir, nous sommes rentrés à l’hôtel, histoire de nous changer et ensuite, à quelques pas de là, nous avons trouvé un restaurant de tapas où manger. Pour la petite info, sachez qu’en Espagne, on ne soupe pas avant 21h voire 22h et l’idéal c’est de prendre plusieurs tapas.

Dans un prochain article, je vous parlerai de la deuxième journée de visite 😉

Que pensez-vous de Barcelone ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Août 27 2012

Voyager avec Ryanair et vouloir emporter un max de produits de beauté

Le mardi 21 août dernier, je m’envolais pour Barcelona avec la compagnie aérienne Ryanair  pour un city trip en amoureux. 

Pour partir juste deux jours, nous ne trouvions pas nécessaire de prendre un bagage (en soute) en plus de nos deux bagages à mains (en cabine).

Seulement, les règles concernant le bagage à main à prendre avec soi dans l’avion sont très strictes au niveau de la dimension :55cm x 40cm x 20 cm, au niveau du poids : 10kg max et aussi … au niveau des produits liquides, gels, pâtes et lotions : aucun produit ne peut dépasser la contenance de 100 ml et tous doivent se trouver dans un seul sachet refermable en plastique transparent d’une capacité d’1 litre max.

Or, comme vous le savez, tous les cosmétiques – que ce soit soins du visage, du corps ou encore, des cheveux – contiennent du liquide (sous forme d’eau ou d’huile). Donc pour éviter de me faire enlever mes crèmes et soins au moment où le bagage passe en contrôle, j’ai respecté à la lettre les exigences de la compagnie.
 
J’ai donc du me limiter à l’essentiel ! Je vous avoue que j’ai passé énormément de temps à trier les produits de ma salle de bains et à fouiller ma boîte à échantillons pour trouver ce qu’il fallait exactement pour passer deux jours en Espagne.

J’ai ainsi remplacé :

  • la crème hydratante de l’Occitane par deux échantillons de crème Edenens
  • le shampoing Lovéa par un échantillon de shampoing de l’Occitane
  • l’huile démaquillante Edenens par deux échantillons d’huile de DHC
  • le gel nettoyant Edenens par deux échantillons savons DHC ( 1 seul suffisait)
  • l’eau de rose et le gel d’aloé vera d’Aroma-Zone ont été placé dans deux petits pots de chez Hema
  • la crème solaire Vichy, le soin après-solaire Corine de Farme et l’huile d’argan de Lovéa ont été mis dans des flacons qui viennent également de chez Hema
J’ai également pris avec moi un déo stick (50ml) et du dentifrice (75ml). Pour mon plus grand plaisir, le tout est rentré sans soucis dans un sachet de congélation !

Ainsi, je ne me suis pas privé, j’ai économisé de la place dans la valise, du poids et je suis passée sans aucun soucis au contrôle de l’aéroport.
 
Qu’en dites-vous ?
 
 


Rendez-vous sur Hellocoton !

Articles plus anciens «