Category: ❀Développement personnel

Brené Brown L’appel au courage

Je viens de terminer de regarder pour la seconde fois le speech de Brené Brown (diffusé sur Netflix) intitulé The Call to courage ( L’appel au courage), une première fois pour entrer totalement dedans (la première fois pour mon cœur) et une seconde fois pour prendre des notes en retirer un enseignement plus précis (la seconde fois pour mon mental).

Brené Brown travaille dans la recherche depuis plus de 20 ans sur la honte, la peur, la vulnérabilité et le courage. C’est une femme introvertie, sensible et émotive.

Dès le départ elle explique qu’on ne peut être courageux (to be brave) si on est pas vulnérable. Le parallèle entre la vulnérabilité et le courage forment la structure de son speech. Elle fait référence à sa conférence Ted Ex de 2010 (The Power of Vulnerability) qui a été vue plus de 40 millions de fois sur le site Ted Ex et plus de 10 millions de fois sur leur page Youtube qui a fait l’objet de nombreuses critiques négatives (sur son physique, sur sa légitimité …)

Se retrouvant dans un état de honte profond, elle est tombée sur l’extrait d’un discours de Théodore Roosevelt ( traduit en FR juste après) :

“It is not the critic who counts; not the man who points out how the strong man stumbles, or where the doer of deeds could have done them better. The credit belongs to the man who is actually in the arena, whose face is marred by dust and sweat and blood, who strives valiantly; who errs and comes short again and again; because there is not effort without error and shortcomings; but who does actually strive to do the deed; who knows the great enthusiasm, the great devotion, who spends himself in a worthy cause, who at the best knows in the end the triumph of high achievement and who at the worst, if he fails, at least he fails while daring greatly. So that his place shall never be with those cold and timid souls who know neither victory nor defeat.”

« Ce n’est pas la critique qui compte ; ce n’est pas l’homme qui montre du doigt comment l’homme fort trébuche, ou comment l’homme d’action aurait pu mieux faire. Le mérite revient à l’homme qui est réellement dans l’arène, dont le visage est entaché de poussière, de sueur et de sang, qui lutte vaillamment, qui comment des erreurs et échoue encore et encore, parce qu’il n’y a pas d’effort sans erreur ni défaut, mais à celui qui s’obstine ; qui connaît le grand enthousiasme, le grand dévouement, qui s’investit dans une belle cause, qui dans le meilleur des cas finira par connaître le succès d’une grande réalisation et qui au pire, si il échoue, au moins échoue en osant grandeur. Si bien que sa place ne soit jamais parmi ces âmes froides et timides qui ne connaissent ni victoire ni défaite. »

De ce discours, Brené Brown a tiré un grand enseignement : si nous choisissons d’entrer dans l’arène, d’être courageux, de nous exposer, de tenter notre chance, nous allons échouer.

C’est un choix.

Choisir le courage plutôt que le confort, plutôt que la facilité.

Prenons uniquement les critiques et le feed-back de ceux qui ont également osé entrer dans l’arène, de ceux qui sont courageux.

Ne laissons pas la négativité près de notre cœur, laissons-là sur le sol.

Ne nous renions pas pour autrui.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Apprendre 30 postures de Yoga – Tadasana La montagne

Et si on revenait à l’essentiel ?

Apprenez facilement pas moins de 30 postures de Yoga que vous pourrez pratiquer quand et où vous voulez.

Débutons par Tadasana

TADA en sanskrit signifie Montagne et ASANA signifie Posture, on traduit donc en français TADASANA par la Posture de la montagne


C’est une posture de base, une posture d’ancrage, d’enracinement et de solidité.

Debout, pieds joints, répartissez bien le poids sur les deux pieds.

Gardez toujours la colonne vertébrale bien droite en prenant soin de ne pas cambrer le dos.

Déposez les mains, paumes jointes vers le cœur avec les doigts légèrement écartés. Rentrez légèrement le menton.

Si vous voulez effectuer une variante, vous pouvez faire TADASANA SAMASTHITI : les pieds sont écartés de la largeur des hanches.

Découvrez également comment la réaliser pas à pas en vidéo

Namaste

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comprendre la Lune et calendrier lunaire 2019

Est-ce qu’il y a des liens entre la lune et le sommeil ?

Une croyance populaire dit que nous risquons des insomnies les nuits de pleine lune. Le cycle lunaire aurait une influence sur le sommeil humain. Plus précisément, tant la Pleine Lune que la Nouvelle Lune auraient une influence sur les éléments (marées, animaux, végétaux) que sur le corps humain.

Du coup, j’aime de plus en plus suivre les phases de la lune, lorsque je passe une mauvaise nuit, je vérifie dans mes notes si cela correspond à une phase spécifique de la Lune et en général, je ressens de fortes perturbations, irritations et fatigues lors de la Pleine Lune.

D’ailleurs, pour certaines femmes, le cycle menstruel se calque sur le cycle lunaire : ovulation durant la Nouvelle Lune et menstruations durant la Pleine Lune ou l’inverse ovulation durant la Pleine Lune et menstruations durant la Nouvelle Lune.

Du coup, j’ai eu envie de partager cela avec vous via avec un tableau récapitulatif des phases lunaires pour 2019.

  Nouvelle lune Pleine Lune
Janvier 6 21
Février 4 19
Mars 6 21
Avril 5 19
Mai 5 18
Juin 3 17
Juillet 2 16
Août 1er et 30 15
Septembre 28 14
Octobre 28 13
Novembre 26 12
Décembre 26 12

 

Si le sujet vous intéresse, voici 3 livres que je recommande (lien direct en cliquant sur le titre):





Rendez-vous sur Hellocoton !

Relaxation à Fuerteventura avec Chopin

Se relaxer avec une musique qui nous transporte loin de tout, loin de nous, loin d’ici …

Que demander de plus ?

Je vous propose une vidéo avec une mini-séance de relaxation dans laquelle je vous invite à vous laisser transporter vers la beauté des vagues accompagnés de la douce mélodie de Chopin.

Si vous aimez également Chopin, je vous recommande les 3 cd suivants:

Qu’en pensez-vous ?





Rendez-vous sur Hellocoton !

S’écouter Libérer son cœur des émotions ancrées

J’ai passé les dernières semaines dans le doute: palpitations cardiaques, insomnies, douleurs thoraciques, essoufflements.
Par manque de temps, j’ai repoussé le rendez-vous médical jusqu’au matin où
mon corps a émis des résistances. Il ne voulait pas se lever.
La douleur était trop prenante, tout le côté gauche irradiait jusqu’au cou, beaucoup d’agitations.

Est-ce mon cœur qui me parle ??

Cela fait plusieurs semaines qu’il tente de s’exprimer, de se faire entendre, qu’il tambourine, que j’halète et ce matin-là, j’ai mal, ça me lance de l’intérieur.

Pixabay


Qu’est-ce qu’il essaye de me dire ? Il n’a pas envie de murmurer ?

Non, il a envie d’hurler, il me fait mal.

Je tente, en vain de me sortir du lit, me préparer à être active, souriante, confiante, fiable et quand j’arrive dans le train, ça s’empire. Je ne peux pas aller au bureau, je dois prendre rendez-vous maintenant avec un cardiologue.

Ça ne peut plus traîner.


Myocardite ? Angine de poitrine ?

Je n’y connais rien, je sais juste que je dois ralentir, je le sais, je l’ai encore dit la veille , mais il y a d’autres manières de le manifester, non ?
Je passe la journée entière à la clinique: mesure de la tension artérielle: rien à signaler; prise de température : rien à signaler; prise de sang avec les résultats qui tombent 3 heures plus tard : tout va bien, elle est très bonne même ; vérification des poumons et du coeur, deux radios.

Verdict de deux médecins : je ne dois pas m’inquiéter.
Mon coeur, mes poumons, mon corps vont bien.
Tout va bien.

Les douleurs sont peut-être «  mécaniques », c’est « peut-être les côtes ».
Si ça continue, je dois prendre un anti-douleur et surtout, je dois prendre une semaine de repos, les douleurs épuisent.
Pas convaincant.
Je suis quand même très rassurée de savoir que je n’avais aucun risque sur le plan cardiaque mais ce n’est pas convaincant.


En attendant, il se passe quelque chose à l’intérieur de mon corps et personne ne l’a trouvé.
Je laisse passer quelques jours puis ma petite voix intérieure me dit que j’ai peut-être un blocage, le coeur c’est la zone du 4ème chakra, est-ce qu’il ne serait pas déséquilibré ?
Je prends dès lors rendez-vous avec un ostéopathe qui pratique ce qu’il appelle «  le verbe », l’étiopathie.
Je l’avais déjà consulté auparavant après une chute en pratiquant la posture du scorpion (Yoga).
Grâce à lui, je n’avais pris aucun médicament.


Il écoute mon poul, il observe ma respiration, il me laisse exprimer quelques mots.
Puis il s’arrête et me dit : « le diaphragme est bloqué ».
Et là, je souris et réponds « pourtant je pose toujours l’attention sur la respiration avec le Yoga, comment est-ce possible ? »
Ce qui est intéressant avec l’etiopathie c’est que la réponse à ma question est arrivée d’elle-même, quelques minutes plus tard.


J’ai bloqué mon diaphragme plusieurs semaines auparavant suite à un énorme choc émotionnel. J’ai assisté à l’AVC de quelqu’un et je devais étouffer ma peur et mon angoisse pour ne pas la faire paniquer en l’assistant avant l’arrivée des secours, en l’accompagnant aux urgences et en restant auprès d’elle avant une opération importante.


Le soir même, j’étais lessivée. Je n’avais personne avec qui partager ça et je me suis endormie le coeur serré.
Le lendemain, je me suis réveillé avec beaucoup colère, j’en voulais à la ville entière de ne pas avoir vu ce que j’ai vu, de n’avoir rien pu faire, et je m’en voulais à moi-même de ressentir cela.

Mon corps a gardé une trace de tout ça.


Avec le diaphragme bloqué, je respire mal, la respiration est inversée ( elle se fait par le thorax plutôt que par l’abdomen).
Cette mauvaise respiration entraîne plusieurs maux : douleurs thoraciques, sensations d’oppression du cœur, anxiété, nausée, souffle coupé, insomnie, fatigue chronique, palpitations cardiaques, …
Ajoutez à cela du surmenage et voilà un joli cocktail pour que le corps dise stop, et pas gentiment.

Aujourd’hui, en posant ces mots, je ressens toujours cette oppression, mais elle est plus légère, elle commence à s’estomper et je suis plus rassurée.


Rassurée car ce qui a été dit prend sens et que je vais pouvoir désormais placer toute mon attention sur la respiration, veiller à respirer par le ventre plus consciemment comme je le dis toujours aux élèves durant les séances de Yoga.


Libérer tout ce poids.


Ne négligez pas l’impact des émotions sur votre santé.

Si le sujet vous intéresse, je vous recommande les ouvrages suivants (lien direct en cliquant sur le titre):





Rendez-vous sur Hellocoton !

L'inscription à la Newsletter est validée

Il semble qu'il y ait eu une erreur, je vous recommande de réessayer l'inscription

Ces informations seront uniquement utilisées pour recevoir la notification de la publication d'un nouvel article sur le site Emé Beauté